Benoît Dobbelaëre

« Considérons que chaque être animé est comme une marionnette fabriqué par les dieux.

Le plaisir, l’attente, la peur, l’effroi, l’espoir, le langage sont les fils qui la tirent. » Platon

 

En 2004, fasciné par le monde de la poupée dans toutes les civilisations,
je crée la mienne, mi masculine / mi féminine.
Je la nomme ÉMÂ. Je lui attribue toute une symbolique propre à mes préoccupations.
Elle devient très vite le coeur de mon travail artistique.
Sculptures, peintures, vidéos, photomontages, dessins.
j’exprime à travers elle parfois de façon directe et d’autres fois elle devient
simple moteur de réflexion pour des oeuvres éloignées.

Elle me dirige sur des thèmes tels que les jeux d’enfants, le monde de la guerre, l’animal, le beau et le laid.
ÉMÂ me procure le plaisir d’une liberté de montrer ma vision du monde.
Je me questionne aussi sur le regard et l’interprétation de mon travail par les spectateurs, « du plus petit au plus grand ».

H: 55 cm
Composition :
Plastique, métal, laiton, collant,cuivre,
caoutchouc, peinture à l’huile.
Les deux parties sont indissociables.

ÉMÂ : Être doué d’intelligence

et d’un langage articulé, caractérisé

par son cerveau volumineux,

sa station verticale et ses mains

préhensiles.|| Les traces d’ÉMÂ

sont révélées par la présence
d’objets manifestement travaillés.

|| ÉMÂ excelle dans l’art d’amener

à une soumission servile une espèce

sauvage.|| ÉMÂ aime expérimenter,

utilisant des montages techniques

pour analyser la production de

phénomènes et vérifier des hypothèses

scientifiques.|| ÉMÂ, en procédant

de façon méthodique, s’adonne à l’activité

industrielle en équipant un espace

d’usines et d’industries, pour mettre

en valeur des biens à son profit,

et abuser des produits de son

environnement.|| ÉMÂ s’adonne aux

divertissements, s’amuse à des activités

physiques ou intellectuelles visant au

plaisir, à la distraction de soi. ||

ÉMÂ a une très forte prédisposition

à se transposer dans d’autres modes

d’expression.